Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 16:11

UFC Que Choisir : Association de consommateur

"Alors que débute la triste saison de prolifération des algues vertes sur les plages bretonnes, l’UFC-Que Choisir réagit à la récente publication d’un rapport officiel(*1) épinglant les agriculteurs comme étant responsable de ces marées vertes et demande aux pouvoirs publics nationaux et européens des mesures ambitieuses pour juguler ce fléau environnemental et économique.

Après l’avoir gardé sous le boisseau pendant deux mois, les Ministères de l’Environnement et de l’Agriculture viennent de publier en catimini un rapport accablant sur les responsabilités de l’agriculture intensive dans le développement des algues vertes en Bretagne. Commandité par l’Etat suite aux contestations des professionnels agricoles d’une précédente publication de l’Ifremer les mettant en cause, ce nouveau rapport enfonce le clou. Ainsi, contrairement à ce que prétendent les tenants de l’agriculture intensive, ce ne sont ni les évolutions du climat ni de nouvelles espèces invasives qui expliquent les proliférations d’algues vertes, car celles-ci sont bel et bien dues à la présence massive d’azote et de phosphore dans l’eau de mer.

Pour ce qui est du phosphore, les sédiments marins ayant été saturés par des décennies de rejets excessifs, sa présence dans les eaux devrait malheureusement perdurer pendant de nombreuses années. Le seul levier d’action disponible consiste à limiter le flux d’azote apporté par les rivières bretonnes qui continuent à charrier des quantités colossales de nitrates : 75 000 tonnes par an ! Or, 90% de ces nitrates sont dus aux agriculteurs qui apportent des doses exagérées d’engrais. Faut-il rappeler qu’au-delà de l’impact environnemental les algues vertes induisent un préjudice économique important pour la collectivité notamment en raison des coûts de dépollution.

Alors qu’en février la Commission européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France pour le non-respect de la réglementation environnementale sur les nitrates, le rapport commun des deux Ministères confirme le constat récurrent de l’UFC-Que Choisir sur le désastreux impact environnemental de l’agriculture intensive et l’impérieuse nécessité de modifier les pratiques agricoles.
En conséquence, l’association interpelle les pouvoirs publics à un double niveau :

  • Au niveau national, l’UFC-Que Choisir saisit Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire afin de relancer en le renforçant le plan gouvernemental 2010/2015 de lutte contre les algues vertes ;
  • Au niveau Européen, alors que chaque année sont versés aux agriculteurs bretons 570 millions d’euros(*2) , majoritairement financés par les consommateurs(*3) , l’UFC-Que Choisir entend que les règles de la nouvelle Politique Agricole Commune, actuellement discutées à Bruxelles, imposent :
  • Des modes de fertilisation adaptés, s’inspirant des approches de l’agriculture intégrée et de l’agriculture biologique, privilégiant notamment des solutions agronomiques ou des sources d’azote à libération lente ;
  • Des critères environnementaux précis, définis au niveau local selon la nature du sol, les conditions climatiques et géographiques
  • Des contrôles efficaces du respect de ces critères, assortis de sanctions dissuasives et proportionnelles portant sur le montant des aides allouées.

 

 

(*1) « Bilan des connaissances scientifiques sur les causes de prolifération de macroalgues vertes – Application à la situation de la Bretagne et propositions » - Mars 2012.

(*2) Aides versées aux quatre départements bretons - Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Bretagne 2008.

(*3) La majorité des recettes finançant la PAC est issue de taxes sur la consommation (Taxes à l’importation aux frontières, TVA, TIPP)."

 

Article paru: http://www.quechoisir.org/alimentation/production-agricole/communique-algues-vertes-en-bretagne-carton-rouge-a-l-agriculture-intensive

Merci à Marie José Thouvenel pour nous avoir suggéré cet article

Partager cet article

Repost 0
Published by eugenekrempp2012
commenter cet article

commentaires

Eugène Krempp est soutenu par Corinne Lepage, Députée Européenne

Corinne Lepage 2Texte et signature Corinne Lepage

Recherche

Ma candidature

Eugene Krempp 2012Le  10 juin prochain, vous élirez votre Député dans un contexte économique, social, et écologique que nous n’avons jamais connu : la crise économique et financière s’accompagne d’une crise sociale, énergétique et écologique sans précédent. Nous sommes tous touchés à travers nos emplois, notre qualité de vie, le devenir et l’éducation de nos enfants, nos déplacements, notre facture de chauffage, les conditions de vie de nos ainés, l’accès aux soins, la qualité de notre alimentation, … 

 

Notre circonscription  n’est pas épargnée, notre territoire a besoin plus que jamais d’affirmer son originalité à travers une ambition affichée : qualité de notre environnement, de l’eau, de nos paysages, de notre agriculture, de notre vie, des services à la personne, de nos déplacements domicile-travail, préservation de notre biodiversité, exemplarité en matière de développement économique et de services, maitrise de la dépense en énergie,  

 

J’ai décidé d’être candidat aux élections législatives pour défendre et promouvoir les valeurs qui m’animent depuis de nombreuses années au sein, de CAP21, mouvement politique présidé par Corinne Lepage, député européen, et au sein de différentes organisations dans lesquelles j’ai investi.

 

Avec Pascale Demeuzois, suppléante, fort de nos expériences complémentaires, nous nous engageons avec détermination et enthousiasme à être porteur d’une nouvelle perspective d’avenir économique, sociétale, et pour une meilleur qualité de vie.


Soyons inventif, créatif, exigeant, soyons à l’écoute, mobilisons les énergies, inventons une République plus solidaire, plus juste, plus citoyenne, plus écologique, soyons plus déterminé ! 

 

Je vous donne rendez-vous tout au long de cette campagne dans les mairies, lors de nos cafés citoyens afin d’échanger sur les valeurs que nous défendons et sur les éléments de notre programme.


A bientôt

Eugène Krempp

Qui suis je?

Eugene Krempp 2012Retraité de l'agriculture BIO associé en GAEC jusqu'en 2002 puis individuel jusqu'en 2010 (35 ha de céréales et légumes)

Ancien Maire d 'Épernay-sous-Gevrey (1996-2002)

Membre fondateur de l'association Graine de Noé

Adhérent de CAP21 depuis 2006

Délégué Départemental de CAP21

Candidat aux élections régionales en 2010

Candidats aux élections cantonales en 2011

Marié et père de 6 enfants, j'ai la volonté d'être davantage  acteur en faveur d'une meilleure prise en compte de l'adaptation urgente aux nouvelles contrainte économiques, sociales et environnementales de ce 21ème siècle.

Eugène Krempp

 

"Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde"

Gandhi

Pascale Demeuzois: remplaçante

P1010724

Mariée, mère de deux enfants, sans profession - Pascale assiste son mari dans la restauration de voitures anciennes et la construction de prototype - adhérente de CAP21, élue à la Coordinnation Nationale, candidate aux élections régionales en 2010.

Agenda:

 

Réunions publiques: Eugène Krempp sera à:

  • Seurre, le 29 mai à 19h00 Salle des mariages à la mairie
  • Nuit Saint Georges, le 30 mai à 19h00 Salle Jean Macé
  • Beaune Nord, le 31 mai avec Corinne Lepage
  • Bligny sur Ouche, le 1 juin à 19h00 Salle des Fêtes
  • Gevrey Chambertin, le 2 juin à 19h00 Espace Chambertin
  • Nolay, le 4 juin à 19h00 Salle de réunion de la mairie
  • Pouilly en Auxois, le 5 juin à 19h00 Espace Jean Claude Patriarche
  • Beaune Sud le 6 juin à 19h00 avec le Pr Belpomme, cancérologue, Brasserie La Concorde, Place Carnot à Beaune
  • Saint Jean de Losne, le 7 juin à 19h00 Salle à Usage Multiple à St Jean de Losne

CAP21: l'écologie citoyenne

cap21Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre.